L’escalier à pas japonais

L’escalier à pas japonais (ou l’escalier à pas alternés) est complètement différent de l’escalier classique où les marches sont superposées. Bien souvent sous la forme d’une échelle, il est très rigide et presque vertical. Mais dans quels cas l’utiliser et quelles sont ses limites ? Le point dans cet article.

Les avantages d’un escalier à pas japonais

La structure de cet escalier vous permet de passer d’un étage à l’autre sereinement et sans encombrement contrairement à un escalier classique.

À défaut d’espace, l’escalier à marches alternées est une excellente solution de remplacement. En effet, ce type d’escalier est, dans bon nombre de cas, choisi par contrainte plus que par préférence.

Il est parfait pour les petits espaces. Pour résoudre le problème de superficie, l’escalier à pas alternés est ce qu’il vous faut. Plutôt que d’avoir recours à une corde à nœuds ou une simple échelle de meunier, vous pouvez opter pour le modèle japonais.

Les inconvénients des marches alternées

L’escalier à pas japonais n’est pas beaucoup prisé en raison de son prix coûteux et son côté peu ergonomique.

S’il est doté d’une profondeur de marche correcte, il gagne néanmoins peu en matière de confort. Il faut savoir que le confort d’un escalier ne se limite pas à la dimension de la profondeur de marche, mais sur tout l’aspect pratique de son utilisation.

En outre, l’escalier à marches alternées doit être utilisé avec encore plus de précautions. Il vaut mieux éviter de se lancer précipitamment sur les escaliers à pas japonais. Il convient donc de s’habituer à poser les pieds sur les marches pour ne pas se blesser grièvement.

Quel que soit le modèle, l’escalier à pas japonais coûte plus cher qu’un escalier classique. Cela s’explique par le fait que le produit requiert plus de travail, de calculs et implique parfois des contraintes techniques spécifiques. De plus, il est considéré comme un marché de niche et vue la faiblesse des demandes, les tarifs ne peuvent qu’augmenter.

Conclusion

Si l’espace est votre souci majeur, l’escalier à pas japonais peut éventuellement être une bonne option – en tant qu’escalier secondaire plutôt. S’il n’est pas apprécié comme escalier principal, rien ne vous empêche de le préférer à un escalier droit. Encore une fois, c’est une question de goût !

Vous pouvez toutefois consulter nos escaliers conçus dans les règles de l’art et n’hésitez pas à choisir un produit selon vos préférences.

 

 

 

 

 

Leave A Comment